EN FR
Vegetable Illustration

Maraîchage bio-intensif : qu’est-ce que la culture en planches permanentes?

Vous avez des notions en agriculture biologique, mais ignorez tout de la culture en planches permanentes? Recommandée par Jean-Martin Fortier dans son livre Le Jardinier-Maraîcher, cette méthode de travail du sol est utilisée en maraîchage biologique pour obtenir de meilleurs rendements. Découvrez en détail la culture en planches permanentes!

Qu’est-ce que la culture en planches permanentes? 

Les cultures sont implantées uniquement sur l’espace formé par la planche permanente. / Crédit: Caroline Cloutier

Dans le cadre de la méthode bio-intensive utilisée par Jean-Martin Fortier, les cultures sont implantées uniquement sur l’espace formé par la planche permanente. Les planches permanentes sont en fait des buttes de terre surélevées à environ 10 à 15 centimètres du sol, séparées par des allées pour circuler.

Si vous avez lu notre article introductif sur le maraîchage bio-intensif, vous savez que la surface cultivée sur une ferme bio-intensive est divisée en blocs. Chaque bloc est lui-même composé d’une dizaine de planches permanentes. Suivant la méthode de Jean-Martin, chaque planche de culture fait 75 centimètres de large (30 pouces). 

Au niveau de la longueur des planches, chacun peut choisir ce qu’il estime le plus adapté à la réalité de sa ferme. Nous recommandons des planches entre 15 mètres (environ 50 pieds) et 30 mètres (environ 100 pieds) de longueur.  L’idée à retenir est que les planches devraient toutes être de la même dimension (une largeur de 75 centimètres (30 pouces) et la longueur de votre choix) afin de permettre l’uniformisation des équipements comme les bâches, les lignes d’irrigation, les filets anti-insecte, etc. La culture en planches permanentes uniformes permet d’optimiser l’équipement et donc d’en avoir besoin en moindre quantité. 

L’espace entre chaque planche est occupé par une allée large de 45 centimètres (18 pouces). Cet aménagement permet aux personnes travaillant au champ d’enjamber facilement une planche sans la piétiner, ce qui minimise le compactage du sol. Ces allées permettent aussi le passage aisé d’une brouette.  


La planche devient alors l’unité de mesure du jardin-maraîcher (plutôt que l’hectare) pour tout ce qui concerne le calcul des doses d’amendement, la planification des cultures, etc. Les planches sont ensuite regroupées en bloc comportant le même nombre de planches. À la Ferme des Quatre-Temps, chaque bloc est composé de 10 planches.

Comment créer des planches permanentes?

Si votre sol est prêt, l’aménagement de nouvelles planches permanentes peut se faire assez facilement. / Crédit: Alex Chabot.

Si votre sol est prêt, l’aménagement de nouvelles planches permanentes peut se faire assez facilement. Pour faire les buttes surélevées, vous pouvez utiliser une bonne vieille pelle. Si vous en avez beaucoup à faire, vous pouvez aussi utiliser un motoculteur équipé d’une charrue rotative. Cet outil, tout comme la pelle, permet que la terre utilisée pour surélever la zone de culture et former la planche soit prélevée à partir de l’allée (ou passe-pied).

L’intérêt d’un tel système standardisé comme la culture en planche permanentes est avant tout son côté pratique. Comme l’aménagement est permanent, le recours au tracteur pour façonner le sol avant chaque semis, devient non-nécessaire. Ce système permet donc le maraîchage non-mécanisé.

Passons en revue 4 bonnes raisons d’adopter les planches permanentes :

1. Un meilleur égouttement du sol

Les planches permanentes permettent au sol de se drainer plus rapidement. Le fait qu’elles soient surélevées engendre un écoulement de l’eau plus rapide hors de la surface cultivée. Dans les climats tempérés, où les précipitations peuvent être importantes, il s’agit d’un avantage considérable. Cela vous sera d’une aide précieuse au printemps pour débuter le plus tôt possible la saison de culture. 

2. Un sol moins compacté, donc plus vivant

Le système de culture en planches permanentes permet de réduire la compaction du sol. En effet, les allées sont prévues pour que les fermier·ères ne marchent jamais sur la surface cultivée, qui n’est ainsi jamais compactée. Or, un sol non compacté est plus aéré et drainé, et donc plus propice à accueillir les micro-organismes bénéfiques aux cultures. 

3. Une plus grande maîtrise de votre terre

Comme leur nom l’indique, les planches permanentes sont…permanentes ! Cela signifie que la surface cultivée est toujours exactement la même. Cette rigueur permet de concentrer tous ses efforts sur celle-ci afin d’améliorer la qualité du sol, au fil des saisons. Un sol non compacté, que l’on va enrichir de compost et d’engrais verts, en fonction des cultures successivement implantées. La structure du sol s’en trouve améliorée, tout comme la vie, qui s’y diversifie naturellement grâce à la rotation des cultures. 

4. Pas besoin d’un tracteur pour être efficace

Si vous suivez la méthode de Jean-Martin Fortier, vous n’aurez pas besoin de tracteur pour travailler votre terre. Les outils manuels utilisés dans le cadre du maraîchage de petite surface (grelinette, râteau maraîcher, marqueur de rang, semoir, etc.) sont peu coûteux et sont tous adaptés pour fonctionner sur des planches permanentes. C’est pour les utiliser à leur plein potentiel que cette méthode a été pensée. 

Vous aimeriez en savoir plus sur l’agriculture bio-intensive et plus particulièrement la méthode de culture en planches permanentes appliquée par Jean-Martin Fortier?

Vous pouvez rejoindre notre prochaine Masterclass! La Masterclass du jardinier-maraîcher est un cours en ligne complet qui enseigne toutes les étapes à suivre pour une production maraîchère réussie. Notre méthode a été développée sur la base de plus de 20 années d’expérience en maraîchage biologique et est conçue pour vous permettre d’obtenir des résultats constants qui garantiront le succès de votre ferme.