EN FR
Vegetable Illustration

Pourquoi les bâches sont indispensables sur votre ferme

Les bâches, également appelées « bâches d’ensilage », sont parmi les outils les plus sous-estimés pour les petites fermes biologiques. Elles n’ont l’air de rien, mais nous avons pu constater qu’elles peuvent réellement entraîner des gains importants au niveau de l’efficacité, tout en contribuant à améliorer la santé des sols. Leur action immédiate et rapide s’harmonise parfaitement avec la nature intensive de l’agriculture sur petite surface.

L’utilisation de bâches pour la gestion des mauvaises herbes change complètement la donne. De plus, elles permettent d’incorporer les engrais verts sans avoir à labourer et elles peuvent accélérer la préparation des planches. Comme vous le verrez, c’est un outil plutôt simple et son fonctionnement est assez facile à introduire.

Qu’est-ce qu’une bâche d’ensilage?

Composées de polyéthylène traité pour résister aux rayons UV, les bâches d’ensilage servent à couvrir le sol pour réduire la pression des mauvaises herbes et préparer le sol avant la plantation. Elles sont noires des deux côtés et sont disponibles dans n’importe quel commerce de fournitures ou d’équipements agricoles. Elles sont utilisées pour recouvrir l’ensilage dans les fermes laitières (d’où leur nom : bâches d’ensilage).

Elles sont durables et, si elles sont bien entretenues, peuvent être réutilisées année après année.

Pour ce qui est des coûts, le prix des bâches est raisonnable si l’on tient compte des avantages qu’elles apportent à votre jardin (elles peuvent vous permettre de sauver beaucoup de temps!). Pour nos amis américains, nous recommandons les bâches d’ensilage de Farmers Friens LLC inc. Sinon, nous achetons les nôtres directement chez Dubois Innovation.

Les bâches ont grande capacité occultation des mauvaises herbes. / Crédit : Alex Chabot
Les bâches ont grande capacité occultation des mauvaises herbes. / Crédit : Alex Chabot

Utiliser les bâches pour une meilleure gestion des mauvaises herbes

Une façon efficace d’éliminer les mauvaises herbes est par occultation. Ce terme est dérivé du verbe « occulter », qui signifie « cacher, rendre obscur ». Cela résume bien son action : en recouvrant le sol, on prive les mauvaises herbes de lumière. Les semences germent sous la bâche et meurent parce qu’elles ne peuvent pas faire de photosynthèse.

Pour ce faire, nous utilisons des bâches noires opaques de 6 mil (millième de pouce) que nous plaçons sur nos planches. En les laissant en place pour une longue période – c.-à-d. un minimum de deux semaines en été et un minimum de trois semaines le reste du temps – les bâches créent des conditions chaudes et humides qui favorisent la germination des mauvaises herbes. Toutefois, en l’absence de lumière et de mouvement d’air, les jeunes plantules meurent rapidement. En couvrant les planches avec des bâches, vous pouvez épuiser les réserves d’énergie de certaines mauvaises herbes envahissantes et, après un certain temps, vous débarrassez de ce problème.

Si nous avons des planches qui ne sont pas cultivées dans l’immédiat, nous utilisons des bâches pour les recouvrir à différents moments de la saison de croissance. Par exemple, si une planche est utilisée pour la culture de carottes hâtives au printemps, puis pour la culture de courges à l’automne, la planche sera libre pendant quelques semaines. Pour éviter une invasion de mauvaises herbes après la récolte des carottes, nous plaçons une grosse bâche noire sur la planche et nous la laissons en place jusqu’à ce que nous soyons prêts à planter les courges.

Lorsque vient le temps de soulever les bâches, il est facile de voir comment elles ont permis de diminuer la pression des mauvaises herbes. Si vous n’avez pas assez de temps entre les plantations pour intégrer un engrais vert sur une planche existante, l’occultation est définitivement une bonne technique à adopter.

Comment incorporer des engrais verts

Les bâches permettent une incorporation efficace des engrais verts à vos planches, tout en maintenant la qualité et la biodiversité de votre sol. Elles s’intègrent bien à un système de travail minimum du sol parce qu’elles permettent d’incorporer les engrais verts sans travailler le sol. Passez simplement la tondeuse à fléau sur les engrais verts (comme vous le feriez avec vos résidus de culture), puis recouvrez les planches avec les bâches. Cette pratique accélère la décomposition des engrais verts en créant les conditions idéales pour stimuler l’activité des microorganismes du sol. C’est pourquoi les bâches sont essentielles dans un jardin maraîcher diversifié comptant des successions rapides de cultures.

Les bâches couvrent la majorité du jardin en automne. / Crédit : Jessica Théroux
Les bâches couvrent la majorité du jardin en automne. / Crédit : Jessica Théroux

Accélérer la préparation des sols pour les transplants printaniers

En recouvrant vos jardins avec des bâches à l’automne, vous réduisez également le temps nécessaire à la préparation des planches au printemps suivant. Grâce à la protection offerte par les bâches, il y aura moins d’accumulation d’eau dans le sol. Retirez les bâches dès que la température se réchauffe. Vous serez ainsi prêt à travailler le sol et à planter beaucoup plus rapidement!

En fait, le seul défi posé par les bâches est qu’elles ne sont pas faciles à déplacer. La solution consiste à avoir deux bâches pour dix planches de 30 m (100 pi). Ainsi, vous n’aurez pas à en déplacer autant à la fois. Malgré ce petit irritant, les bâches sont parmi les outils les plus sous-estimés des petites fermes biologiques et vous devriez les utiliser sur votre ferme!

Si vous avez besoin de ressources supplémentaires pour vous aider à choisir vos outils ou pour connaître les meilleures pratiques d’utilisation efficace des outils de maraîchage, joignez-vous à la Masterclass du jardinier-maraîcher. La Masterclass enseigne les techniques  les plus efficaces et éprouvées. Elles vous garantiront des résultats constants, en plus de vous permettre d’optimiser votre précieux temps et de garder votre corps en forme pendant plusieurs années.