Les inscriptions pour la Masterclass sont ouvertes

Se termine:
jours
heures
minutes
secondes

Offre spéciale: Maîtrisez la production en serre

Se termine:
jours
heures
minutes
secondes

Pourquoi les légumes d’hiver sont-ils sucrés?

légumes d'hiver - épinards

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les légumes d’hiver comme les épinards semblent avoir un goût plus sucré que ceux achetés en été?! Après avoir personnellement constaté cette différence à maintes reprises, j’ai décidé de m’y attarder pour mieux la comprendre.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les légumes cultivés en hiver sont naturellement plus sucrés. Ce n’est pas un mythe, mais une réalité vérifiée scientifiquement.

Mécanisme de défense naturel

Ce sucre accru n’est pas un hasard. Il s’agit d’une stratégie de survie des plantes face au froid. En automne, les légumes adaptés au froid commencent à concentrer le sucre dans leurs cellules. Cette accumulation de sucre abaisse le point de congélation des cellules. Cela permet aux légumes d’accroître progressivement leur résistance à des températures bien en dessous de zéro.

Pour illustrer ce phénomène, prenez deux bouteilles: une d’eau et une de jus sucré. Placez-les au congélateur et observez. La bouteille d’eau gèlera rapidement, tandis que celle de jus prendra plus de temps. C’est exactement ce qui se passe dans les cellules des légumes d’hiver.

Après plusieurs années d’expérimentation, j’ai identifié de nombreux autres légumes dotés de ce mécanisme de défense contre le froid. Il s’agit du persil, du kale, de la bette à carde, du céleri, du bok choy, de la moutarde, du komatsuna, du senposai, du dandelion, du chou tokyo bekana, de la roquette, et bien d’autres.

Distinguer une culture gelée d’une culture morte après un froid intense

Lors des premiers grands froids, les plantes qui ont concentré le sucre dans leurs cellules survivront au gel, tandis que les autres périront. La différence réside dans le fait que les plantes non adaptées au froid voient l’eau de leurs cellules geler. Cela forme des cristaux de glace qui perforent la paroi cellulaire, entraînant la perte irréversible de la culture.

En revanche, les plantes adaptées au froid empêchent la formation de cristaux de glace dans leurs cellules, préservant ainsi leur contenu. 

Ainsi, bien que les cultures dans une serre non chauffée en hiver puissent geler, si elles sont adaptées au froid, elles resteront en vie. Pour différencier ces deux effets, il suffit d’observer l’aspect des cultures. Une culture morte suite à un gel intense présente un aspect mouillé et foncé. Cet effet est irréversible et la culture est perdue. En revanche, une culture gelée sans dommage aura un aspect glacé qui reprendra son apparence normale dès que le soleil réchauffe la serre.

épinards - légumes d'hiver

Ce qu’il faut retenir ici : ne paniquez pas en entrant dans vos serres froides par un matin glacial de janvier! Les plantes sont gelées, mais rarement mortes. Il suffit d’attendre patiemment les premiers rayons de soleil qui réchaufferont la serre. Les plantes retrouveront progressivement leur aspect normal, en pleine santé !

Comment renforcer la résistance des légumes d’hiver?

En tant que maraîchers, nous pouvons augmenter la résistance au froid de nos cultures. La clé réside dans l’acclimatation graduelle au froid. Exposez délibérément vos cultures aux premières gelées en laissant les côtés des serres ouverts, sans recouvrir les plantes de leur couverture flottante. Pour une acclimatation optimale, répétez ces étapes pendant 5 à 7 jours. Les plantes seront ainsi prêtes à résister aux froids hivernaux les plus extrêmes !

Cette méthode peut sembler risquée, mais elle renforce la résilience naturelle des plantes.

L’acclimatation des légumes d’hiver

Si vous prévoyez implanter de nouvelles cultures en plein hiver alors que les températures sont déjà sous 0°C (32°F) à l’extérieur de la serre, utilisez le chauffage de la serre pour une transition en douceur. Commencez par une température d’environ 10°C (50°F) lors de la transplantation initiale des cultures. Puis diminuez-la progressivement sur quelques jours avant de l’éteindre complètement.

Cette période de transition permet à la plante d’activer sa défense hivernale et de rendre ses cellules sucrées. Une fois ce processus enclenché, elle peut se défendre seule contre le froid !

Ce bref plongeon dans le domaine de la biologie végétale nous rappelle à quel point il est facile de cultiver des légumes lorsque l’on travaille avec la nature plutôt que contre elle. Cultiver des légumes en hiver en choisissant des variétés naturellement adaptées au froid nous permet de récolter l’abondance tout en minimisant notre impact énergétique. Les serres froides sont un modèle durable, parfaitement adapté à nos climats nordiques, offrant le délice des légumes d’hiver naturellement sucrés.

Cultiver des légumes à l’année

La culture en hiver est plus une forme d’art que de science. Pour éviter une courbe d’apprentissage potentiellement coûteuse monétairement, mais aussi en temps, il y a beaucoup de valeur à investir dans sa formation. Après plusieurs années d’expérience sur le terrain, nous avons documenté tout notre savoir en culture hivernale dans le cours Les principes de la culture d’hiver. Si vous opérez une petite ferme maraîchère en climat nordique et que vous souhaitez produire des légumes à l’année, cette formation vous aidera dans cette aventure.

D’autres ressources au sujet du maraîchage en hiver sont également disponibles:

Vous pourriez aussi aimer