EN FR
Vegetable Illustration

4 légumes résistants au gel à planter sans chauffage ou presque dans votre serre

Vous opérez une petite ferme maraîchère en climat nordique? Vous êtes probablement au fait que ce ne sont pas tous les légumes qui résistent bien aux températures des mois les plus froids de l’année. Si vous envisagez de prolonger votre saison, il est essentiel de choisir des légumes résistants au gel et bien adaptés pour la culture d’hiver ! 

Dans notre ferme, nous avons trouvé qu’il était plus facile et plus pratique de classer nos cultures d’hiver en trois catégories en fonction de la température la plus basse qu’elles peuvent supporter à l’intérieur de la serre. Les trois catégories se divisent comme suit : les cultures peu résistantes au gel (0 °C à -4 °C ou 32 °F à 25 °F), les cultures résistantes au gel (-5 °C à -10 °C ou 23 °F à 14 °F) et les cultures vraiment résistantes au gel (-11 °C à -30 °C ou 12 °F à -22 °F). En établissant quelles cultures peuvent supporter ces températures, nous pouvons regrouper les cultures similaires et minimiser la quantité de chauffage requise de nos serres. 

L’épinard, la plus rustique de toutes les cultures

L’épinard est roi lorsque l’on pense aux légumes résistants au gel. / Crédit : Alex Chabot
L’épinard est roi lorsque l’on pense aux légumes résistants au gel. / Crédit : Alex Chabot

L’épinard est roi lorsque l’on pense aux légumes résistants au gel ! C’est même une des cultures dont la saveur s’améliore lorsqu’elle est exposée au froid. Les épinards d’hiver sont plus doux et délicieux. Les cultivars Space, Auroch et Kolibri sont particulièrement bien adaptés à la culture hivernale. Nous aimons en cultiver en grande quantité, car c’est un légume que la clientèle adore. Nous récoltons les plus grandes feuilles extérieures des plants chaque semaine, laissant les plus petites feuilles pousser pour la récolte suivante. En hiver, nous cultivons les épinards sur 4 rangs plutôt que sur 5 rangs comme en été. La gestion de l’humidité est un des grands défis des serres non chauffées. Un taux d’humidité trop élevé peut entraîner des problèmes de champignons et de moisissures. En ayant plus d’espace entre chaque plante, la circulation d’air s’effectue mieux. En cultivant en hiver, il faut continuer à être assidu dans les tâches de désherbage (même si tout pousse moins vite) car la circulation de l’air est importante et l’espacement est plus grand.

Claytonia

La claytonia est une belle verdurette qui fait partie des légumes résistants au gel. Et entre nous, c’est aussi une des cultures les plus lucratives en raison de son poids ! Nous la cultivons dans une serre non chauffée, car elle peut résister à des températures aussi basses que -30 °C (-22 °F) . Elle a une saveur douce et agréable. Vous pouvez obtenir jusqu’à 3 coupes sur cette culture à condition d’utiliser votre fidèle couteau de récolte Opinel pour faire une belle coupe nette. Nous l’ajoutons à notre mélange de mesclun d’hiver ou la vendons telle quelle. 

Laitue Salanova

La culture en hiver comporte son lot de défis. /Crédit : Alex Chabot
La culture en hiver comporte son lot de défis. /Crédit : Alex Chabot

Nous cultivons la laitue Salanova sur 5 rangs en hiver. Elle est assez résistante, à condition qu’on lui laisse le temps de s’acclimater au froid. Nous recommandons de la cultiver dans la serre minimalement chauffée pour des résultats optimaux. En raison de l’humidité, il est essentiel de faire des coupes propres et de garder la zone exempte de laitue en décomposition. Le principal défi consiste à gérer l’humidité, car l’oïdium est fréquent. Vous devrez peut-être envisager de ventiler et de chauffer en même temps pour réduire le taux d’humidité.

Chou frisé

La récolte du chou frisé début en novembre. /Crédit : Jessica Théroux
La récolte du chou frisé début en novembre. /Crédit : Jessica Théroux

Notre stratégie de culture hivernale diffère légèrement avec le chou frisé. Pour optimiser l’espace dans notre précieuse serre minimalement chauffée, nous cultivons le chou frisé sur deux rangées, entrelacées avec du bok choy. Le bok choy atteint sa maturité pendant que le chou frisé se développe plus lentement. Une fois les bok choy récoltés, les plants de chou frisé atteindront leur pleine taille dans l’espace laissé sur la planche. Nous plantons le chou frisé dans la serre à la mi-septembre et commençons à le récolter en novembre. Nous prenons strictement les plus grandes feuilles extérieures et laissons le reste pour les semaines suivantes. En modérant notre récolte, nous pouvons garantir un certain nombre de bottes chaque semaine. 

Choisir les bons légumes résistants au gel

Cultiver des légumes à l’année et particulièrement la culture en hiver est plus une forme d’art que de science. Pour éviter une courbe d’apprentissage potentiellement coûteuse monétairement, mais aussi en temps, il y a beaucoup de valeur à investir dans sa formation. Après plusieurs années d’expérience sur le terrain, nous avons documenté tout notre savoir en culture hivernale dans le cours Culture d’hiver et d’extension de saison. Si vous opérez une petite ferme maraîchère en climat nordique et que vous souhaitez produire des légumes à l’année, ce cours vous aidera dans cette aventure.