EN FR
Vegetable Illustration

Comment contrôler la température d’une serre avec un système d’automatisation

serre_système automatisation orisha

Tout maraîcher rêve de pouvoir produire tout en gardant une bonne qualité de vie. Afin d’y arriver, plusieurs principes et outils peuvent être mis en place.

Lorsque l’on parle de production en serre, un des secrets pour produire en diminuant les sources de stress, est l’optimisation des facteurs qui influencent l’environnement. Comme par exemple, la température, la ventilation, l’humidité et l’irrigation. Une température optimale dans la serre permet aux plants de croître dans un climat idéal, et ainsi diminuer les chances de maladies ou carences et maximiser les rendements. 

Trouver la bonne cible de température

Atteindre des conditions climatiques optimales en serre nécessite de prendre en considération quelques concepts tels que la lumière du soleil, la vigueur et l’équilibre végétatif-reproductif du plant. 

Lumière du soleil

La croissance d’une plante est directement liée à la quantité de lumière qu’elle reçoit. Plus il y a de lumière, plus la plante fait de la photosynthèse et produit des sucres. La plante aura alors besoin de chaleur pour activer son métabolisme. Cela lui permet d’assimiler les sucres produits dans la journée pour croître de façon équilibrée. Moins de lumière équivaut donc à moins de croissance et donc moins de qualité. La nuit, il n’y a pas de lumière, mais les plantes ont tout de même besoin d’un minimum de chaleur. 

Il faut donc calculer la température minimale qui permettra à la plante de s’activer, sans dépenser inutilement en chauffage. La température de nuit est déterminée en fonction de la quantité de lumière reçue par les plants durant la journée. Plus ils ont été exposés à la lumière du soleil, plus la température en serre durant la nuit devra être élevée.

Sans outils de contrôle climatique, il est très demandant pour un maraîcher de maintenir une température optimale. C’est une des raisons pourquoi nous considérons que d’investir dans un contrôleur climatique fait réellement une différence. À la ferme, nous utilisons le système de contrôle d’Orisha qui est conçu par une compagnie québécoise. 

Un bon système de contrôle de température bien installé permet aux maraîchers d’ajuster leur programme en fonction de la couverture nuageuse. Il est donc possible de faire un programme pour les journées ensoleillées comme nuageuses. 

Vigueur et température 24h

Comment trouver la température idéale pour que vos plantes soient confortables dans le moment présent ? Il faut être attentif à l’état physique de la plante, à leur vigueur

La vigueur réfère au rapport entre le diamètre et la longueur de la tige. Pour les tomates, l’idéal de diamètre se situe entre 10 et 12 mm.

La vigueur est liée à la température moyenne en serre sur 24 h. Cette moyenne est une métrique importante à connaître pour instaurer un climat confortable pour la croissance des plantes. Elle est ajustée en fonction de la quantité de lumière. Plus la plante reçoit de lumière, plus la moyenne sera haute et vice-versa.  

Calculer cette moyenne à la main n’est pas impossible, mais c’est une tâche pénible qui prend beaucoup de temps. Pour simplifier la tâche, le contrôleur climatique calcule cette moyenne automatiquement.

Équilibre végétatif-reproductif 

On attribue 2 types d’états aux plantes : l’état végétatif et l’état reproductif.

Une plante est décrite comme végétative lorsqu’elle priorise ses feuilles, ses racines et sa tige dans la répartition des sucres. Elle sera reproductive lorsqu’elle priorise ses fruits.

Il est important de conserver un équilibre entre l’énergie mise dans les fruits et le reste de la plante pour augmenter le rendement et obtenir des fruits de qualité. S’il y a un débalancement la plante n’offrira pas un bon rendement et ne sera pas résistante aux maladies. 

Pour garder l’état végétatif-reproductif de la plante en équilibre il faut utiliser la DIF (différence entre la moyenne de température de jour et la moyenne de température de nuit). Cette différence de température crée un stress pour la plante et détermine si elle met ses énergies aux feuilles, aux tiges, aux racines ou encore aux fruits. Un DIF élevé apporte un stress à la plante qui la fera entrer dans un état reproductif. Si le DIF est bas, la plante optera pour un état végétatif

Équilibrer la vigueur et l’état végétatif-reproductif des plants donne un meilleur rendement et une meilleure résistance. C’est pourquoi nous utilisons un système d’automatisation qui offre la possibilité d’instaurer des cibles de températures pour balancer automatiquement la vigueur et l’état végétatif-reproductif soi-même.

Défi: maintenir la température dans une serre

Température uniforme en serre

Avoir une température uniforme dans une serre permet aux plants de grandir également. Si votre système de chauffage est situé dans le haut de la serre, il faut répartir la chaleur au pied des plants avec des ballons. Il s’agit de tubes de polyéthylène qui dirigent la chaleur au bas de la serre et la distribuent via de petits trous au pied des plants.

 

Si la chaleur n’est pas répartie également, la section où est installé le chauffage sera plus chaude que l’autre. Si un côté de la serre est plus chauffé qu’un autre, il y aura un débalancement dans la vigueur des plants. Pour compenser, il faudra augmenter le chauffage de la serre, ce que l’on cherche à éviter.

Il est également possible d’uniformiser la température en serre avec des ventilateurs à pression positive et négative (HAF et VAF). Ils permettent à l’air chaud et froid de se mélanger graduellement, sans faire vivre de choc thermique aux plantes. 

Conditions extérieures changeantes

La météo est un autre facteur qui rend la gestion climatique d’une serre complexe. Puisque les conditions extérieures changent rapidement, il faut être capable de s’adapter rapidement à une nouvelle situation. Par exemple, au printemps, l’apparition d’un simple nuage peut faire baisser rapidement la température. Durant l’été, la serre commence à se réchauffer dès le lever du soleil. 

Comme une image vaut mille mots , Jean-Martin Fortier vous présente, dans cette vidéo (disponible en anglais), comment il utilise les systèmes de serre automatisés d’Orisha à la Ferme des Quatre-Temps.

Comment choisir un système d’automatisation?

Comme vous avez pu le constater, la gestion manuelle de la température d’une serre nécessite donc beaucoup de temps. Pour assurer une tranquillité d’esprit et une diminution des coûts énergétiques, nous utilisons donc un système d’automatisation pour se faciliter la vie et concentrer nos efforts sur d’autres tâches.

Il existe plusieurs types de systèmes. Assurez-vous d’en choisir un qui comprend ces fonctionnalités :

Un système d’automatisation peut aider à bien plus que le contrôle de température en serre. Découvrez comment l’automatisation peut encore plus faciliter votre travail et libérez votre temps. 


Cet article est écrit en collaboration avec Orisha. L’information présentée dans cet article s’applique pour les cultures érigées, comme les concombres, les tomates, les poivrons, etc.