EN FR
Vegetable Illustration

Trois différentes façons de démarrer une ferme

Vue aérienne d'une ferme

Une fois votre décision prise de démarrer votre ferme, la prochaine étape, outre vous assurer que votre formation vous permettra de mener à bien votre entreprise, est de trouver une terre adéquate pour la réalisation de votre projet. Il existe différentes façons de démarrer une ferme et ce n’est pas un projet pour lequel il n’y a qu’une seule avenue possible.

Jean-Martin Fortier et sa femme, Maude-Hélène Desroches, ont commencé en travaillant sur des fermes aux États-Unis et au Nouveau-Mexique. Puis, ils ont loué une terre de 800 m2 (0,2 acre) avant d’acheter en 2004 un ancien clapier qu’ils allaient transformer pour devenir Les Jardins de la Grelinette. Ces expériences leur ont permis d’acquérir des connaissances sur le régime foncier et les différentes façons d’accorder, de transférer ou de gérer les droits de propriété. Nous vous offrons ici un aperçu des différentes façons de démarrer une ferme et d’accéder à la propriété agricole.

Louer une terre

Il n’est pas nécessaire de posséder une terre pour démarrer une ferme. Il existe plusieurs options vous permettant de mettre la main sur une parcelle et de débuter la production. Pour bien des gens, la location d’une terre agricole est une façon plus « sécuritaire » et économique d’expérimenter la vie d’agricole. Une entente à court terme vous donnera l’opportunité d’exploiter une terre pendant une saison, ce qui vous permettra de mieux comprendre les facteurs qui influencent votre réussite – n’oubliez pas, une bonne compréhension de la santé du sol est incontournable!

Maude-Hélène et Jean-Martin lors du démarrage des Jardins de la Grelinette.
Maude-Hélène et Jean-Martin lors du démarrage des Jardins de la Grelinette.

« Avec la location de la terre, l’investissement pour le démarrage de notre ferme s’est limité à quelques outils et équipements, précise Jean-Martin. Nous vivions dans un tipi et nos dépenses étaient peu élevées, ce qui nous permettait de couvrir nos coûts d’exploitation, de gagner suffisamment d’argent pour passer l’hiver et même de voyager un peu. »

Comme il n’est pas nécessaire d’avoir une mise de fonds ou de contracter un prêt pour louer une terre, les risques d’endettement sont moindres – et nous sommes tous d’accord que l’idéal est de réduire ses dettes autant que possible. Toutefois, il n’est pas toujours possible de conclure une entente de location à long terme avec le propriétaire de la terre. Vous pourriez également être limité au niveau du choix des végétaux (c.-à-d. pas de vivaces) et de l’utilisation du site, en plus de ne pas pouvoir investir dans des méthodes durables, comme la rotation des cultures sur plusieurs années, qui contribuent à la santé du sol.

De plus, une entente de location ne vous permet pas de pouvoir compter sur un actif intéressant ou de capitaux propres, qui vous seront éventuellement utiles pour l’achat d’une terre. Il n’en reste pas moins que dans les bonnes circonstances, la location peut être une option très intéressante, en particulier si vous entretenez déjà une relation de confiance positive avec le propriétaire. Par-dessous tout, la location d’une terre exige une négociation serrée et des ententes écrites et détaillées qui énoncent clairement les attentes des deux parties, le propriétaire et vous.

Si vous prévoyez négocier un bail, consultez ce guide simple réalisé à l’intention des Canadiens (même s’il porte sur l’Ontario, il fournit des renseignements utiles qui peuvent s’appliquer à n’importe quelle région). Aux États-Unis, LandForGood est une bonne organisation où trouver des informations sur les étapes clés. Sa boîte à outils renferme beaucoup de ressources précieuses – y compris une variété de modèles de baux.

Ferme coopérative

Vous avez un groupe d’amis motivés par le rêve d’une ferme commune? La mise sur pied d’une ferme coopérative pourrait être la solution pour vous. Exploiter une ferme à plusieurs, plutôt que seul ou à deux, peut faire une bonne différence pour un fonctionnement global harmonieux de votre entreprise. Le fait de pouvoir compter sur une équipe dédiée pour la gestion des différentes tâches de la ferme contribue également à ce que tous puissent aspirer à un équilibre entre le travail et la vie privée.

Les fondateurs de la Coopérative Agricola. / Crédit : Alex Chabot

Par-dessus tout, la réussite d’une ferme coopérative repose sur le maintien de liens solides et empreints de bienveillance entre les partenaires. Une communication claire, de la confiance et du respect sont les ingrédients principaux pour construire une équipe saine et dynamique. Et plus l’équipage est nombreux, plus votre force de travail est importante. Est-ce qu’un des membres de votre équipe est particulièrement bon en comptabilité, tandis qu’un autre est passionné par la rotation des cultures? Est-ce que quelqu’un a envie de concocter les repas pour l’équipe sur une base régulière ou occasionnelle? Identifiez les forces et les préférences individuelles de chacun des membres de la coop, et réfléchissez à comment vous pouvez diviser le travail pour accomplir les différentes tâches liées à la gestion d’une ferme.

De plus, le coût d’achat de vos outils et équipements peut être partagé entre les membres de la coop, ce qui réduit l’investissement global nécessaire pour établir les infrastructures de votre ferme.

Vous souhaitez en apprendre plus sur le modèle des fermes coopératives? Consultez cet excellent guide produit par The Greenhorns.

Acheter une terre

Le choix d’acheter une terre représente l’investissement financier le plus important, mais il vous permet également de devenir propriétaire d’une terre que vous pourrez développer à votre guise. Avant de prendre des engagements, faites vos recherches pour déterminer si le zonage ou les règlements municipaux pourraient avoir un impact sur votre projet. Il est également pertinent de réaliser une analyse de sol afin d’avoir une idée de la qualité de la terre.

L’achat d’un terre agricole est un investissement important. / Crédit : Oliver Bourget

« Après avoir travaillé sur une terre louée, nous avons ressenti le besoin de nous établir à long terme. L’achat d’une terre agricole est donc devenu une priorité pour nous, affirme Jean-Martin. En devenant propriétaire d’une terre, nous avons fait un investissement à long terme dont la valeur augmente avec le temps, grâce aux efforts mis pour améliorer la santé du sol et développer notre ferme et ses infrastructures. À cette étape, notre jardin maraîcher devait générer suffisamment de revenus pour couvrir les paiements liés à la terre, à la construction d’une nouvelle maison et pour maintenir la famille à flot. Nous y sommes arrivés grâce à une réflexion et à une préparation minutieuse. »

Dans plusieurs régions, le prix d’une parcelle de terre agricole aussi petite qu’un hectare peut être prohibitif. Ratissez aussi large que possible et prenez le temps d’explorer les différentes options possibles pour l’atteinte de votre idéal. Il n’est pas nécessaire de se précipiter sur la première parcelle visitée. En examinant les pour et les contre de différents sites, vous trouverez la bonne aubaine pour vous. Le bouche à oreille demeure une excellente façon de dénicher la ferme de vos rêves.

Différentes organisations peuvent vous soutenir pour le financement des coûts essentiels au démarrage de votre entreprise. Pour connaître toutes les options disponibles, contactez votre bureau régional du ministère de l’Agriculture, votre banque et votre réseau agricole élargi. N’oubliez pas qu’il existe différentes façons de démarrer une ferme et il est impératif de prendre son temps pour trouver le modèle qui conviendra le mieux à votre projet agricole.

Vous aimez cet article?

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour recevoir plus de contenu comme celui-ci ainsi que des promotions exclusives.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment